Forteresse médiévale entourée de son parc boisé dite « La Garenne », le château abrite l’une des plus belles cours d’honneur de la Renaissance Française. Situé dans un vignoble prestigieux et siège de l’Université du Vin, il présente un parcours de visite dédié à la vigne et au vin ainsi qu’à l’histoire.

Un château qui regorge d’histoire !

En Drôme Provençale et au cœur d’un vaste paysage modelé depuis des siècles par la culture de la vigne, se dresse le château de Suze-la-Rousse. Jadis propriété des seigneurs des Baux, le château devient une impressionnante forteresse militaire avant d’être transformé en demeure de plaisance. Au cours du 17ème et du 18ème siècle, d’importantes transformations se poursuivent et des décors de gypserie sont créés. Ce n’est qu’en 1965 que le Département de la Drôme l’acquiert, un an seulement après son classement aux Monuments historiques.

Les extérieurs

Aux abords du château s’étend la garenne, vaste espace boisé où s’élèvent encore les murs d’un jeu de paume du 16ème, un pigeonnier et une chapelle. Malgré les transformations, le château a conservé ses formes extérieures défensives : enceinte fortifiée, créneaux et mâchicoulis sont caractéristiques d’une architecture à vocation défensive.

Les intérieurs

Au centre de l’édifice on aménage la cour d’honneur, organisée autour de trois galeries à arcades voûtées d’arêtes. Les façades sont composées selon l’ordonnancement classique des trois ordres : les piliers toscans au rez-de-chaussée, les pilastres ioniques au premier étage et les colonnes corinthiennes au second étage. Prestigieuse illustration de l’architecture Renaissance française, la cour est désormais lieu de fêtes, digne de recevoir des hôtes importants comme le roi Charles IX et sa mère Catherine de Médicis.

Château de Suze la Rousse