Lorsque la cloche de l’église « Marie Mylène Sauveterre » fait résonner l’écho de sa voix alentours, elle nous murmure l’histoire perdue des templiers. De cette époque, surgit à nouveau le nom initial du bourg ‘Saint Raphéou’.

L’Église Saint-Raphaël

Édifiée en 1137 par les Templiers, l’Église constitue un élément majeur de la commune et dépendait du chapitre des chanoines de la Cathédrale de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Cette église est un véritable chef-d’œuvre d’art roman provençal du 12ème siècle. La cloche de l’église, baptisée Marie Mylène Sauveterre, date de 1732.

Chapelle funéraire

Ancien monument funéraire, cette chapelle, datant de 1846, domine toute la vallée de Solérieux et de Saint-Restitut. Elle est implantée sur les ruines d’un ancien château, d’où subsistent encore les vestiges.